Sélectionner une page

Madagascar, la grande île du Trapèze des Mascareignes

Dans cet article, nous partons à la découverte de Madagascar, l’une des 6 îles du Trapèze des Mascareignes.

Madagascar est la plus grande île du Trapèze des Mascareignes.

Elle se trouve même à la 5ème place, aux classements de plus grandes îles du monde.

Ainsi, l’Île Rouge (c’est son surnom.) est réputée pour ses kilomètres de plage et ses stations balnéaires aussi époustouflantes les unes que les autres.

Cependant, Madagascar a encore beaucoup plus à offrir, au-delà de ses mers turquoise et de ses sables blancs.

La Grande Île est un véritable petit paradis de détente, de découverte et d’aventure, pour tous les goûts.

Les monuments incontournables

Dès votre escale à Ivato, le plus grand aéroport international de Madagascar, situant dans sa capitale, Antananarivo, vous serez subjugué par l’accueil convivial qui vous est réservé.

La capitale sert seulement de passage, pour certains touristes, pourtant, on y découvre des trésors architecturaux témoins des histoires fascinantes de cette île du Trapèze des Mascareignes, depuis sa découverte.

On peut noter, notamment, la Haute Ville, une colline au cœur de la ville, dominée par le « Rova », le palais de la Reine.

De là-bas, vous avez une vue superbe sur Antananarivo, le lac Anosy, les rizières à perte de vue…

Si vous êtes friands de ces monuments historiques, la ville d’Antsirabe est également une destination incontournable.

De nombreux bâtiments coloniaux sont encore érigés dans la ville d’eau. Oui ! La ville d’eau, car Antsirabe est aussi prisé pour ses eaux thermales aux vertus thérapeutiques et pour ses lacs volcaniques aux histoires toutes aussi mystérieuses que fascinantes.

Parlant d’eau thermale, Ranomafana, dans la province de Fianarantsoa, est également un autre site à ne pas rater. De surcroît, l’endroit recèle une biodiversité riche et étonnante.

Pour admirer les maisons ancestrales à l’architecture typiquement malgache, nous vous invitons à faire un petit détour à Fianarantsoa.

La vieille ville, construite au XIXe siècle, se situe en hauteur, si bien qu’on y trouve des sites où l’on peut admirer un panorama à couper le souffle.

Berceau de la religion catholique, c’est également sur les hauteurs de Fianarantsoa que vous découvrirez la superbe cathédrale d’Ambozontany ainsi que la vue extraordinaire sur le lac Anosy du pays des Betsileo, les habitants de la contrée.

Une faune et flore aux multiples espèces endémiques

Comme les 5 autres îles constituant le Trapèze des Mascareignes, Madagascar est connue pour la richesse de sa nature. Cette terre aux mille attraits révèle toute sa splendeur à travers sa biodiversité exceptionnelle et la variété de ses paysages.

Le panorama général de l’île est une alliance parfaite entre hautes montagnes et plaines fertiles parsemées de rizières en terrasses.

Parmi les végétations se distingue le « ravinala » ou l’arbre du voyageur. Espèce endémique de l’île, c’est un véritable emblème du pays.

On peut également citer les fameux baobabs, l’ultime symbole de la flore malgache. Cet arbuste majestueux compte huit espèces dans le monde, dont six ne poussent que sur la Grande-Île.

L’allée des baobabs, à Morondava, compte le plus grand nombre de spécimens au monde. C’est, d’ailleurs, l’une des destinations les plus prisées par les touristes.

La flore du pays est aussi composée de milliers d’orchidées, dont la plupart sont endémiques.

On les trouve principalement dans les forêts de la partie orientale de l’île.

Si la faune de toutes les îles du Trapèze des Mascareignes est exceptionnelle, celle de Madagascar est encore plus impressionnante.

Le pays est mondialement connu pour ses lémuriens, qui sont une espèce de primate endémique de l’île. Emblème de la faune malgache, évoqués dans le célèbre film d’animation « Madagascar », ces animaux vous surprendront au fil de vos randonnées en forêt.

L’île rouge est aussi célèbre pour ses caméléons. D’ailleurs, c’est la faune malgache qui abrite le plus petit caméléon de la planète.

Les mers et les plages les plus paradisiaques

Il est pratiquement impossible d’énumérer toutes les plages de Madagascar, étant donné que la Grande Île possède plus de 5 000 km de côtes. Les amateurs de récifs coralliens, de fonds marins variés riches en poissons tropicaux et de longues plages de sable blanc brillant, n’auront que l’embarras du choix.

La Grande Île du Trapèze des Mascareignes possède notamment deux îlots qui sont des destinations touristiques de premier choix.

Il y a, d’abord, Nosy be, situé au large de la côte nord-ouest. Sa plus belle plage est Madirokely, à proximité de laquelle toutes sortes d’excursions peuvent être organisées.

Les îles autour de Nosy Be, dont Nosy Sakatia, Nosy Komba et Nosy Iranja, qui forment son archipel, sont de petits coins de paradis avec des plages immaculées et paradisiaques.

Ensuite, il y a l’île Sainte-Marie, l’un des derniers sanctuaires des baleines à bosse. Pendant l’hiver austral, vous pouvez assister à un ballet extraordinaire de groupes de Megaptera novaeangliae qui ont migré depuis l’Antarctique jusqu’au canal de Sainte-Marie, un lieu idéal pour leurs jeux amoureux et à la croissance des jeunes baleines.

L’île prête aussi à la plongée, afin de découvrir les trésors sous-marins exceptionnels.

Nous ne citerons que ces deux stations balnéaires de rêve, mais que vous visitiez le sud, le nord, l’est ou l’ouest de Madagascar, vous trouverez toujours un petit coin orné de cocotier où vous pouvez vous détendre sous le soleil, bercé par les vagues.

Gastronomie simple mais savoureuse

Partout, à Madagascar, le plat de base est le riz, servi généreusement en accompagnement de viande, de poisson frais et de légumineuses.

Les Malgaches mangent également du canard, de la dinde, du lapin et de la chèvre.

La viande de porc peut être taboue, pour des raisons religieuses, mais il est régulièrement servi dans les restaurants, notamment, ceux de la capitale.

Le tout, agrémenté de « lasary voatabia », des tomates coupées en dés, avec des oignons, du persil finement hachés, assaisonnés avec un peu de vinaigrette.

Sur les côtes, vous pourrez déguster des fruits de mer fraîchement pêchés, au goût exceptionnel.

Vous pouvez aussi goûter à des plats exotiques cuisinés avec des condiments typiques de l’île, tel le lait de coco, la vanille ou les clous de girofle.

Si vous avez prévu un voyage à Madagascar, notamment à partir du mois de novembre, vous devez absolument déguster les fruits tropicaux caractéristiques du pays, à la saveur intense : mangue, pêche, pomme… et bien sûr, le litchi !

Et pour finir la liste des plats à déguster à Madagascar, il faut inclure dans vos soirées les fameux « masikita » ou brochettes de zébu, qui accompagnent joyeusement une bonne bière fraîche fabriquée localement.

F.A.Q

Nous répondons à vos questions !

🤔 Quelles sont les 6 îles du Trapèze des Mascareignes ?

Ces îles sont les suivantes : Maurice, Réunion, Mayotte, Madagascar, Comores et Seychelles.

🏝 Quelle différence entre les îles Vanille et le Trapèze des Mascareignes ?

Il s’agit en fait d’une même et seule appellation. Le terme Trapèze des Mascareignes est récent puisque cette nomination a été inventé le 17 Septembre 2020.

🔎 Ou se situe le Trapèze des Mascareignes ?

La localisation du Trapèze des Mascareignes est au coeur de l’Océan Indien.

🗓 Quand visiter les îles du Trapèze des Mascareignes ?

Du fait du climat tropical qui y règne, la température est idéale en toute période de l’année, avec des pics de chaleur en période estivale. 

Logo Trapèze islands des Mascareignes

Découvrez à travers ce blog toute l'actualité autour des îles du Trapèze des Mascareignes regroupant : Madagascar, Réunion, Maurice, Seychelles, Mayotte, Comores.

Horaire

Lundi - Samedi : 8h à 17h
Dimanche : fermé